Vendredi, c’est congé!

La restructuration familiale du mois de janvier se mets en place. On devient expert à la longue. Mon horaire du lundi au jeudi c’est presque organisée et, généralement, plus besoin d’être à l’hôpital les soirs de semaine. Je suis déjà moins épuisée cette semaine. Dormir une heure de plus par nuit fait toute la différence.

Le week-end, ça reste Rock’n'Roll. C’est la course au cours de danse, épicerie, hôpital, essayé d’avoir parfois une vie sociale. Avec une seule voiture, dès que papa ou maman sont auprès de Rose, l’autre reste à la maison avec les enfants.

Depuis l’arrivé des jumelles, on peut compter sur les doigts le nombre de fois où on a passé du temps les quatres ensemble. Les soirs de semaines étant exclut avec souper-devoir-bain. Et je pense pouvoir lever qu’un seul doigt pour savoir combien de fois j’ai passé du temps en tête-à-tête avec mon amour. Et franchement, ça me manque. J’imagine quand même que ce n’est pas nécessairement attribuable à notre situation et que nous sommes loin d’être les seuls. Mais si on veut passer au travers unis, ça devient dans les prioritées.

C’est pour cette raison que  nous avons décidé de prendre « congé » d’hôpital les vendredis…même si ça rends mon coeur de maman à l’envers. Puis vendredi soir, on soupe et on reste en famille. Quoique je déteste dire ça parce que ma famille c’est aussi Rose…De plus, Éli étant à l’école et mon auxiliaire familiale étant présente tous les vendredis après-midi, c’est vraiment congé pour moi! Pas de ménage, ni vaisselle, ni lavage. L’après-midi entière à faire ce que je veux. C’est ce que je fais…mais j’arrête pas de penser à mes filles!

Leave a Reply

 

See also: