Amour-anniversaire

Ça fait très longtemps que je n’ai pas écrit. Je ne prends plus le temps, j’en ressent moins le besoin. Peut-être que je passe mes émotions autrement, dans la création artisanale et dans l’élaboration de mon plan d’affaires. Sans doute. Sans doute… je m’occupe toujours l’esprit. J’ai toujours été comme ça. Je n’aime pas rester là à rien faire et penser. Pas trop du moins.

Dans quelques heures, il y aura deux ans jour pour jour. Deux ans où j’ai mis au monde deux enfants dans une souffrance physique et psychologique indescriptible…dans l’enfer, dans l’incompréhension, dans la peur, dans l’angoisse la plus profonde, dans la tristesse et le désespoir.

Aujourd’hui, il y a réellement des jours où j’ai l’impression de n’avoir que rêvé. Mais tout est là, quelque part dans la maison; une photo, un souvenir et un bébé survivant. Quelque part dehors; des jumeaux, des enfants totalement normaux, des enfants qui court, des mères et des pères sans ces cicatrices, sans ces plaies qui s’ouvrent encore trop facilement. Nous sommes tous des survivants à notre façon.

Elle me manque atrocement et j’imagine encore ce que ça aurait pu être. Je donnerais tellement pour juste partir à l’hôpital la bercer, lui donner un bain. Je donnerai n’importe quoi pour retrouver se sentiment d’espoir. Au moins d’espoir. Lorsqu’il n’y a plus de vie, il n’y en a plus.

En fait je sais pourquoi je n’écris plus tellement…ça ouvre trop de plaies. Ça me fait brailler et hurler ma vie toute la soirée, même si certains jour ça se fait tout seul.

Demain, ce n’est pas vraiment un « joyeux » anniversaire. C’est un bien triste anniversaire. C’est l’anniversaire du début d’un cauchemar. Mais pour Alys, pour sa détermination, pour ses progrès incroyables, pour ses sourires et ses faces de tannante, pour ce qu’elle est et l’amour qu’elle et Rose m’ont apporté, je vais fêter cet anniversaire peut-être pas dans une grande joie, mais au moins dans l’amour.

Amour-anniversaire mes cocottes. xxxx

Leave a Reply

 

See also: