Désintox

C’est pourtant pas la journée la plus pénible de toutes. Alys est toujours aussi stable et Rose prends du mieux. Mais j’ai l’impression d’être sur un fil. J’ose plus appeler à l’hôpital, je vais vouloir y aller en courant. J’y ai passé l’après-midi et j’étais partie à 3h du matin…mais c’est jamais assez. C’est de moins en moins assez. Je me sens stressé. À bout des nerfs. Tanné de la distance physique et médicale.

Chaque jour, chaque fois, c’est la même chose. On me donne mes bébés pour mieux me les arracher, comme le jour de leur naissance. Chaque fois que je quitte l’unité néonatale, j’ai l’impression d’aller en désintox. C’est pénible, mais c’est consciemment la meilleure chose à faire pour le moment. Je tremble, je serre les dents, je pleure, je fais des cauchemars.

Ma Rose aussi est en désintox. Elle est restée accro à la morphine, après 5 jours seulement. Maintenant, elle tremble, elle s’acharne de façon désarmante sur sa suce, elle bouge les yeux dans tous les sens, elle pleure pendant des heures. Dans les bras de maman ça va. Comment je fais pour avoir une vie dans ma maison quand je sais ça ? C’est le temps qui va arranger les choses…je fais juste ça donner du temps au bon Dieu pour que les choses s’arrangent! Je ne veux plus que les secondes de leur vie soient à distance de nous…mais qu’est-ce que je peux faire ?

2 Responses to “Désintox”

  1. Tania dit :

    Tu vas voir, une fois à la maison ça sera une autre routine.
    Elles vont te sentir plus calme et dans votre élément. ÇA ça fait toute la différence!!
    Tu es belle, bonne et capable.
    Un jour le 'pilote automatique' va débarquer et tu vas respirer avec tes 4 amours près de toi sous VOTRE toit

  2. Marie-Catherine dit :

    Je te comprends tellement… à chaque fois que je sortais de l'unité, je me disais que ce n'était pas normal que moi je sois là, à l'extérieur, et que ma fille soit seule dans son lit, loin de moi, entourée d'étrangers et de machines. Impossible pour moi d'aller au resto ou me "changer les idées" (ce que tout le monde te recommande, ben oui tsé)… j'avais l'impression de vivre dans une autre dimension que personne ne pouvait comprendre.
    Maintenant, de retour à la maison, je transporte son moïse partout où je suis, afin qu'elle fasse toujours dodo sous mes yeux, que j'entende sa respiration peu importe ce que je fais.
    Il n'y a malheureusement pas de solutions à court terme, mais je voulais seulement te dire que je sais comment tu te sens, et que c'est normal.
    Je t'envoie tout plein de pensées positives pour que ta désintox ne soit pas trop pénible…

Leave a Reply

 

See also: