Et si on sauvait des enfants?

Le sujet est chaud et bénéficie d’une tribune que d’autres n’auront pas le privilège d’avoir : la hausse des frais de scolarité. J’admire l’union qui fait la force de chaque regroupement qui milite pour une cause. Quand j’ouvre la télévision, la radio, les journaux; je constate dans quel monde nous vivons. Je survole les mots de toutes sortent car ils ne sont pas ma réalité. Je me tiens informé tout simplement. Je n’ai pas vraiment d’opinion précise, je vois le pour et le contre de chaque situation et je m’insurge devant les nouvelles qui dépeignent la fausse misère et les milliers de problèmes de sociétés que nous subissons.

Je ne peux que penser à ce qu’il faut d’abord avoir pour étudier : la santé. Ce qu’il faut avoir pour débattre d’une cause : la parole. À ce qui nous permet d’avoir encore des rêves : vivre, tout simplement. Très simple n’est-ce pas? C’est un acquis vous croyez? On a des rêves et des mots pour le dire, on est en vie et on rêve de jours meilleurs. C’est bien vrai pour la plupart des gens, adultes comme enfants.

Mes jumelles n’ont pas eu cette chance, cet acquis. Et elles font parti des milliers d’enfants qui n’ont pas la tribune, la santé ou la parole pour crier haut et fort de quel monde ils rêvent. Rose, elle, est parti avant d’avoir eu la chance d’espérer un monde meilleur. Pourtant, aucun enfant ne devrait jamais avoir à renoncer à sa vie sans avoir pris parole.

Les étudiants veulent ne pas débourser plus pour leurs études, voir même la gratuité scolaire. Ils s’expriment pour eux et les générations futures. Il y a de plus en plus d’enfants malades, prématurés, handicapés. Qui se mobilisent pour eux? Qui envahit les rues pour eux? Les enfants malades, eux, ne veulent qu’une chose : rêver. Les enfants malades veulent vivre comme vous ne pourriez l’imaginer. Les enfants malades veulent aussi étudier un jour pour réaliser ces rêves. Il y aura toujours des enfants malades…et des familles en crise. Il y aura toujours des gens mécontents de leur situation. Visons le juste milieu alors. Ayons pour objectif d’atténuer les irritants, d’augmenter les ressources.

Il est difficile de concevoir comment, en tant qu’adulte en santé, en tant qu’étudiant, en tant que parents d’enfants en santé, nous pouvons faire une différence et sauver ces enfants. Sauver un enfant signifie lui offrir mieux; la vie, un rêve, un sourire, une intervention médicale moins douloureuse, plus de réponses de par la recherche. Sauver un enfant malade c’est pourtant simple, et comme dans le mouvement étudiant, l’union fait la force.

Vous avez, chacun avec votre petit ou grand don, fait une différence significative et mesurable dans la vie de Rose et Alys. Vous avez donné ici, vous avez peut-être donné à Opération enfant soleil? Ce n’est pas anodin, je vous l’assure.

Maintenant, si on partageait ce message?  Si on continuait à offrir à Alys la chance de rêver et de réaliser ces rêves. Vous verrez dans la vidéo à quel point c’est important, comment c’est efficace et combien vos dons, votre appui, votre amour ont changés sa vie…

Maintenant, si vous preniez une petite pause de revendications, de corruptions, d’histoires politiques. Aujourd’hui, ou peut-être dans quelques temps. Pensez-y, ce pourrait être vous qui deviez vous battre aux côtés d’un enfant rêveur. Qui deviez le préparer à la mort, souffrir avec lui. Lui dire que sa survit ou ses progrès ont un lien avec l’argent que vous trouverez pour lui, tout en lui inculquant de belles valeurs sur ce qui prime plus que la valeur monétaire des choses…absurde, oui, mais malheureusement la triste vérité.

Enfin; si on sauvait des enfants?

Pouvez-vous voir entre mille préoccupations laquelle est la plus vitale?

Voici un petit défi, une suggestion d’activité amusante. Sauvez nos enfants, sauvez vos enfants.

************************************************************

Activité bénéfice aux profits d’Opération enfant soleil

Bonjour,

Comme vous le savez peut-être déjà, l’activité bénéfice pour Opération enfant Soleil aura lieu encore cette année. Elle prendra place à l’arena Louis-Philipe Dalpé, située au 2000, René-Gaultier à Varennes, le 26 mai prochain entre 12h-17h. Une fête spéciale pour les ado agé entre 13 et 17 ans aura lieu à compter de 19h jusqu’à 23h.

Notre enfant soleil 2011 nous a malheureusement quittés en juillet dernier. Rose Santerre, petite jumelle prématurée a malheureusement perdue son combat. Ma famille et moi-même, étions très attachées à elle et surtout très touchées par le courage et la détermination de ses parents, Stéphanie Forgues et Frédéric Santerre. Heureusement, Alys, la soeur jumelle de Rose est toujours en vie et continue son combat. Comme elle a des besoin particulier vu son état, Opération enfant soleil nous a permit de remettre une partit de l’argent amasser en 2012 pour aider Alys et sa famille dans la suite de leur combat. C’est pour des enfants tel qu’Émilie (2010), Rose (2011) et Louane (qui est notre enfant soleil 2012) que nous déployons toute notre énergie, afin que nous puissions par nos efforts, sauver le plus d’enfants possible! Ce sont nous, les parents et les enfants en santé, qui pouvons mettre les efforts nécessaires pour ceux qui ne peuvent plus le faire parce que l’un des leur est gravement malade!

Voici un résumé du programme de la fête :

Invités spéciaux
Prof Dino, animateur scientifique
Fredo, le magicien
Caricaturiste, Diane Laflamme
Chorale Shanedane
Clowns et amuseur de foule

Activités
Jumpaï (4 grosses trampolines avec harnais)
Maquillage
Jeux gonflables
Spectacles gratuits
Kiosque à bonbons
Kiosque de nourriture
Tirage de différents prix
+++ Plein de surprises +++

Au plaisir de vous y voir,

Suzy

Infos et billets : suzy.cabana@videotron.ca

*****************************************************************

Voici comment vos dons offerts directement à Alys ont déjà fait une différence surprenante et incroyablement émouvante! (vidéo fait rapidement, ne pas me tenir rigueur de la qualité…)

2 Responses to “Et si on sauvait des enfants?”

  1. Mary dit :

    Il y a environ un an, je ne connaissais pas votre histoire. Malgré cela, nous nous sommes probablement croisées aux soins intensifs à Ste-Justine. Ma fille de 4 ans y a été hospitalisée pour une pneumonie qui a dégénérée très rapidement en choc septique. Je veux vous dire merci… Merci de partager vos pensées et surtout de continuer chaque jour de vous battre pour la santé des enfants… C’est la meilleure bataille à choisir dans une vie. Bravo aussi à la belle Alys pour ses progrès époustouflants.

  2. Sophie dit :

    WoW! Je viens de lire toute votre histoire en quelques jours seulement! Je tiens à souligner votre courage exeptionnelle! Ne lâchez surtout pas, c’est Alys qui vous en remerciera.
    Bravo Alys, toi aussi ne lâche pas!!

Leave a Reply

 

See also: