Ne pas oublier

Je suis toujours extrêmement triste qu’Alys grandisse sans sa jumelle. C’est l’une des choses qui me fait le plus mal. Ça et bien d’autres choses.

Pour avoir perdu mon père biologique très jeune, je connais le sentiment étrange que l’on traîne toute notre vie. Comment on peut aimer quelqu’un dont on a peu ou pas de souvenir? On voudrait que cette personne vive à travers les autres, ceux qui l’ont connue et aimée. J’ai mis des années à mettre la main sur une photo de lui et je n’en ai pas plus aujourd’hui. J’ai connu son histoire, sa bipolarité, sa générosité à travers quelques bribes de récits. J’aurai tant aimé avoir une relation continue avec mes grands-parents, mais la vie nous joue souvent des tours. Je les ai seulement mieux connus peu de temps avant leur décès.  Mes tantes, je peux compter sur une main le nombre de fois où je les ai rencontrées, à mon grand regret. Ma grand-mère Rose est décédée alors qu’Élisyane avait 6 ou 7 jours. Mon grand-père, l’année d’après. C’est au décès de ma grand-mère que j’ai vu l’urne de mon père pour la première fois, j’avais 22 ans. Il est décédé alors que j’avais 6 ans.

Souvent on pense que de ne plus parler des anges est mieux ainsi. Qu’il ne faut pas raviver les souvenirs douloureux. Parler d’un être tellement aimé disparu c’est difficile, certes, mais l’oublier c’est encore pire.

Pour ma part, pour mes enfants, pour Alys, j’espère garder la force de conserver Rose dans nos vies tant et aussi longtemps que je serai moi-même sur cette terre. Elle est bien là; l’urne dans la maison, les photos, ses jouets, ses peluches, ses doudous et quelques robes. La photo dans sa chambre, sur la petite tablette près des barrettes, il ne passe pas une journée sans que je ne dise pas à Alys « C’est Rose ». Je sais qu’un jour elle me fera le charmant cadeau de dire elle-même « Maman! Rose! ». En attendant, j’ai vraiment l’impression que cette photo l’interpelle. Elle n’a pas la même réaction vis-à-vis les photos des autres membres de la famille. Par contre, elle a la même réaction que lorsqu’elle se voit dans le miroir…

J’ai croqué ceci…

5 Responses to “Ne pas oublier”

  1. Anne-Lune dit :

    Tu fais bien de garder Rose ainsi, parmi vous… Quelles touchantes photos… J’en ai les larmes aux yeux!

    Et dis donc, elle grandit, ta poulette! Elle est si jolie! Gros câlin, chère Stéphanie… xxx

  2. Genny dit :

    Moi je crois qu’il n’y a pas de mal à parler aux anges. Mes filles biens vivantes aujourd’hui intègre leur soeur décédée dans la famille comme si elle l’avait connu. Même toute petite. On allait au cimetière, au chateau de Sharly(l’église vu par des maniacs de princesses). Elles ont même traversé une épisode de deuil vers 3-4 ans lorsqu’elles ont commencé à mieux comprendre. Ta fille sait et elle se fait sa propre compréhension absolument saine et bénéfique.

  3. stéphanie dit :

    J’adore cette photo de tes deux filles « ensemble »!
    T’inquiette pas, tu conserveras toujours Rose dans votre vie, car elle en fait parti malgré tout.
    Je suis aussi très heureuse de voir Alys assis comme une grande! Bravo petit bébé miraculé!!!

    Stéphanie

    • Mijanou-Ann dit :

      Tu as si bien mis en mot ce que j’ai ressentit à cette lecture!
      Notre coeur est le chemin à suivre!
      Mijanu-Ann

  4. Zazou dit :

    Wow, cette photo dit tout!!!

Leave a Reply

 

See also: