Maintenant il ne reste plus rien

Assise où je ne te bercerais jamais, la douleur s’apaise et réaparaît, mais ne disparaît jamais. Je suis une maman comme toute les autres; avec mes inquiétudes, mes peurs, mes rages, mes espoirs. Mais il n’en reste plus rien. Je suis une maman comme toute les autres, sauf que je dois surmonter trop de chose, trop d’émotions pour un seul corps. Mais en plus, je suis en rémission d’un cancer de l’âme, ma bipolarité et d’un cancer du coeur, voir ses enfants souffrir et mourrir.

Je ne peux que m’accrocher à ce qui symbolise ton passage sur cette terre. Mais ce n’est pas suffisant. Depuis plus d’une semaine, je fais semblant d’exister, tellement mon âme s’est décrochée. Jamais quelqu’un ne me manquera autant que toi. J’ai longtemps naïvement pensé que nous avions déjà subît plus que notre lot de drame et que cette histoire finirait bien. Mon monde s’est effondré, mes espoirs sont réduit en cendre, comme toi maintenant.

Autant Alys me fait du bien et me permet de me lever chaque matin, avec Élisyane, autant ça me fait mal de la regarder. Lorsqu’on a été cinq, même séparé, ça fait mal d’être quatre. Quatre, c’est trop petit pour ma famille. Il y a une place de libre partout qui t’attendait, maintenant elle est vide pour vrai.

La seule chose que je sais aujourd’hui, ma grenouille, c’est que tu as réunis autour de moi des gens incroyables. Ces amies qui te tire du lit juste au bon moment, qui remplissent le frigo, qui alimente de façon très souhaitable mon taux d’alcool et qui maguouille en cachette juste pour me dire qu’elles m’aiment. Qu’elles aient été là dans ma vie depuis toujours, où que toi même tu les aient réunies autour de moi, j’ai presque l’impression que tu avais tout planifié d’avance.

Il y a des soirs où j’ai mal à en vomir, où je casserais tout dans la maison. Il y a des soirs où je m’endors vide d’avoir pleuré, alors que les sanglots agressifs se transforme en mince filet de larme sur mes joues, jusque sur ta poupée préférée. Je ne comprends pas comment j’arriverai un jour à l’accepter. Ce soir, comme tout les autres, et après une soirée agréable, je réalise seulement qu’il ne reste plus rien, plus d’espoir. Je t’envoi chaque soir ces « un bisou, deux bisous, trois bisous… »

12 Responses to “Maintenant il ne reste plus rien”

  1. Sophie H dit :

    Comment trouver les mots… Je pourrais dire je comprends, mais non je ne comprends pas… Je pourrais dire que je ressens ta douleur, mais ce que je ressens n’est qu’une infime partie de ce que tu peux ressentir.

    J’ai juste envie de dire que je t’ai lue, que je suis en pensée avec toi et que je te souhaite de trouver un peu de paix dans ton coeur.

  2. Anne-Lune dit :

    Il faut prendre le temps. Dans le deuil, seul le temps permet d’apaiser un peu la douleur… :-(

    Il y a des ressources pour aider les parents endeuillés à parler de leur innommable chagrin… Peut-être les connais-tu déjà? Il y a le forum http://www.nospetitsangesauparadis.com/ et parfois, les services sociaux (CLSC, hôpital) ont des groupes de soutien aussi.

    Chose certaine, c’est important d’en parler. Que tu puisses le faire ici et auprès des tiens, c’est hyper important… Il n’y a pas d’urgence… Chaque jour est un pas, même avec les hauts et les bas.

    Je pense à toi! Gros câlin… xxxxxx

  3. Lucie dit :

    C’est avec les larmes sur les joues que je te prends dans mes bras Stéphanie pour t’offrir, juste un instant, l’épaule d’une maman qui te comprends.
    Je pense très fort à vous tous.

    Lucie xxx

  4. Sandy dit :

    Ma tante qui a perdu un de ses jumeaux quelques heures après la naissance et qui a perdu l’autre 32 ans plus tard m’a déjà dit « Il y a une vie avant la mort de l’être aimé et il y a une vie après,mais on ne l’oublie jamais » Oui tu apprendras à vivre sans,mais il y aura comme une coupure du avant/après… Il n’y a pas de temps défini pour faire son deuil…après 6 mois il y a le choc du « déjà 6 mois » et oui la première année est la plus difficile,car il y a toutes les « premières fois sans »,mais ce que tu dois retenir,c’est que tu as le droit de pleurer la perte de ton bébé,malgré ce que, parfois, certaines personnes peuvent penser.Ma tante en a entendu des « reviens-en ça fait déjà 2-4 -6 mois ou encore 1 an » C’est l’épreuve la plus difficile à vivre de perdre un enfant,parce que ce n’est pas dans « l’ordre normal des choses ».Prends ton temps,il y a des personnes extraordinaires autour de toi,qui ne demandent qu’à prendre soin de toi et c’est le temps ou tu t’appercevras qui est vraiment là pour toi…malheureusement avec parfois quelques déceptions…Je ne peux que te souhaiter une fois de plus du courage,et te dire que je trouve que c’est admirable ce que tu as fait pour ta petite Rose et aussi pour Alys.

  5. anonyme dit :

    Comme j’aimerais pouvoir prendre toute ta souffrance sur mon dos et l’amener loin de toi et de ta famille… je sais que de simple mots ne suffiront jamais à te ramener ta fille, mais j’ose croire que j’ai essayer l’instant d’un moment. La lecture de ton blog m’a énormément touché et m’a fait verser des larmes. Je te remercie d’avoir partagé les photos avec nous. C’est tellement touchant. Je te souhaite de retrouver cette grande force qui t’habite pour passer à travers cette épreuve. N’hésite pas à demander de l’aide si nécessaire. Le soutien des autres restera à jamais ton plus grand alier.

  6. Josyanne dit :

    Il reste quelque chose…. la mémoire de Rose et tous les souvenirs que tu gardes d’elle. Ce n’est pas rien car tout ça sert à te rappeler à qu’elle point tu l’aimes et l’aimeras toujours. Un bisou, deux bisous, trois bisous te rappeleras toujours son rire joyeux et le plaisir qu’elle avait à entendre sa grande soeur le lui répéter. Elle est et resteras toujours près de toi grâce à tous ces petits moments…

  7. Mijanou-Ann dit :

    Les mots nous manquent et le souffle aussi…alors comme dirait notre grand de 4 ans, nous vous envoyons 1100 bisoux et calins emplis de vagues d’apaisement (empruntés aux Chevaliers d’Émeraude)
    Mijanou-Ann et son quatuor

  8. bon courage à toi chère maman..c’est si triste. aucun mot ne pourrait enlever la douleur que tu vis. mais je pense à toi et ta famille et je prends le temps de vous lire. une chance que tu as des gens extraordinaires qui t’entoure.

  9. Karolyne dit :

    Je t’envoie un immence calin, plein de positif et de courage!!
    Le deuil doit prendre le temps d’être…La perte de Rose est injuste, mais comme il a été déjà dit, elle n’a pas fait que passer pour passer, elle nous a tous appris quelque chose…a tes amis proches, comme a nous, simples lectrices qui avons suivies le parcours de tes 2 petites fleurs!!

    Ma fille se prénomme Lyvia-Rose en l’honneur de ma grand-mère qui se nomme Rose..mais maintenant, je me dis qu’elle porte aussi le prénom d’une toute petite guerrière qui s’est battue pour vivre et pour nous apprendre que malgré tout, la vie poursuit toujours son chemin..
    Cette vie, elle prends parfois de droles de chemins, parfois tres sinueux, mais la vie parvient toujours a nous apprendre quelque chose!!

    Bon courage Stéphanie!

    Embrasse Élysianne et Alys pour moi..
    Et ce soir, comme a tous les soirs j’aurai une petite pensée pour Rose!

  10. stéphanie dit :

    petit papillon Rose, prend soin de ta maman aussi bien qu’elle a su prendre soin de toi!!!
    transmet lui ta force et ton courage pour l’aider à surmonter cette dure épreuve…

  11. ViviLili dit :

    Je suis profondément touchée de te lire ce soir. Je vous suis depuis le début… J’ai beaucoup de peine pour toi ma belle. J’espère que le temps saura apaiser ta douleur… J’oublierai jamais ta belle cocotte.
    Une maman bipolaire

  12. Lindsay dit :

    Je crois que jamais tu ne pourra accepter la mort de cette petite fleur délicate ….mais tu pourra seulement apprendre a vivre avec cette douleur qui gruge en dedans . La vie en a decider ainsi et je suis sur que stéphane a acceuillit rose a bras ouvert et s’en occupera. Alys et elisyanne sont les 2 petites merveilles qui habitent votre vie , prends soin d’elles mais surtout de toi car elles ont besoins d’une maman et d’un papa qui saura les faires rires et apprendre que la vie n’est pas toujours rose :) Je vous souhaite tout le bonheur du monde …vous le mériter amplement et je le dit du fond de mon coeur……:)

Leave a Reply

 

See also: